Toujours embêtée avec les imperfections à l'âge adulte!!

 

 

 

 

PERSISTANCE DES IMPERFECTIONS CUTANEES A L'AGE ADULTE

 

 

 

Quelles sont les solutions?

 

Acné et peaux grasses à imperfections chez la femme adulte

 

L'acné est une affection courante, souvent associée à la puberté et l'adolescence (85% des adolescents sont concernés).

Vous pensiez en avoir terminé avec cet épisode de votre vie mais à l'âge de 20, 30, ou 40 ans, vous souffrez d'imperfections cutanées persistantes.

 

Elles se manifestent par :

  • Une peau brillante, épaissie. Le teint est terne, les pores sont dilatés.
  • L'apparition de comédons (points noirs), de microkystes
  • Le développement de papules (boutons enflammés) et de pustules (points blancs) dû à la prolifération de certaines bactéries dans les microkystes.

Les dermatologues invoquent plusieurs causes à la persistance de ces imperfections cutanées.

 

 

 

 

Déséquilibre hormonal

Les cycles menstruels, les différentes prises ou arrêts de contraceptifs oraux ou grossesse provoquent des fluctuations hormonales.

Elles ont une répercussion chez les femmes ayant une peau anormalement sensible aux hormones appelées androgènes.

 

Tabac

Le tabac est néfaste pour la peau : il est la cause d'un épaississement de la couche supérieure de l'épiderme et lui donne un aspect terne.

Cet épaississement favorise le développement de lésions rétentionnelles (comédons ou microkystes) localisées notamment sur le haut des joues.

 

Stress chronique

Les médecins avancent l'hypothèse selon laquelle le stress de la vie moderne modifie l'équilibre hormonal et stimule la production de sébum.

La peau luit et est plus grasse. L'obstruction des pores de la peau due à l'accumulation de sébum entraîne la formation de comédons ou le développement de boutons (papules et pustules).

 

Des solutions existent pour traiter les imperfections, éviter leurs récidives ou encore les masquer.

 

 

 

 

Les traitements hormonaux

Les glandes sébacées qui sont à l'origine de la sécrétion de sébum sont sensibles aux hormones appelées androgènes. Or, il existe des traitements spécifiques qui peuvent réduire l'action de ces hormones sur les glandes sébacées.

 

Les traitements médicamenteux

Les traitements médicamenteux locaux ou oraux à la disposition de votre dermatologue sont nombreux et diffèrent selon les types d'acné.

Ils sont parfois à l'origine d'irritations ou de dessèchements.

 

Les soins traitants quotidiens

L'application quotidienne d'un soin kératolytique haute tolérance permet une micro-exfoliation des cellules de l'épiderme réduisant ainsi le nombre de comédons et affinant le grain de peau.

Ces soins traitants peuvent être utilisés :

  • Seuls dans le cas d'une acné légère
  • En association avec des traitements anti-acnéïques pour potentialiser leur efficacité.
  • A l'arrêt des traitements anti-acnéïques pour pérenniser l'action du traitement anti-acnéïque.

Quelque soit le traitement prescrit pas votre dermatologue, une hygiène quotidienne adaptée est indispensable.

Nettoyez votre peau avec un gel moussant purifiant sans savon.

 

La protection solaire

 

Le soleil est un faux ami de l'acné.

 

Les boutons disparaissent souvent pendant l'exposition au soleil car les rayons ultra-violets ont une action anti-inflammatoire. En revanche, ils entraînent un épaississement de la couche cornée ce qui contribue à obstruer les pores. Comédons et microkystes se forment. Les rayons ultra-violets sont responsables de l'effet "rebond" au retour de vacances.

 

Le maquillage et les techniques de correction

 

Les imperfections cutanées de relief et de couleur peuvent être atténuées par du maquillage correcteur.

  • Optez pour des formules fluides, non comédogènes, non grasses (oil-free) et haute tolérance.
  • Tous les soirs, démaquillez votre peau soigneusement avec un démaquillant doux pour ôter tous les résidus de maquillage et toutes les impuretés accumulées à la surface de la peau au cours de la journée.

Pour une acné légère présentant des imperfections de relief (microkystes), utilisez un fond de teint haute tolérance à effet lissant. Lors de l'application, évitez les mouvements de lissage car le produit aurait tendance à s'accrocher sur les reliefs.

Pour une acné inflammatoire présentant des rougeurs (boutons enflammés), commencez par appliquer un correcteur de couleur vert qui neutralisera les imperfections de couleur.

Selon le résultat que vous souhaitez obtenir, appliquer un fond de teint (correction naturelle) ou un correcteur de teint (correction extrême).

 

Demandez conseil à votre dermatologue

 

 

 

 



28/02/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 14 autres membres